Intégration des TIC dans l'Éducation en Afrique de l'Ouest et du Centre (Phase II)

logo du CRDI logo de l'Université de Montréal logo du ROCARÉ

L'essor des technologies de l'information et de la communication (TIC) signale et accompagne une transformation profonde des sociétés avancées : l'émergence de la société du savoir. Les TIC seront donc appelées à jouer un rôle majeur dans l'éducation au 21ème siècle. La recherche confirme un potentiel pour promouvoir de nouvelles pédagogies et manières d'apprendre, encourager l'ouverture et l'innovation, diversifier l'offre éducative et ainsi contribuer à l'amélioration de la qualité de l'éducation. Or, l'utilisation des TIC en Afrique demeure à la fois sporadique, sans direction claire, voire controversée. Une revue exhaustive de la littérature effectuée en amont de ce projet de recherche montre clairement qu'il existe très peu d'études sur l'intégration des TIC en éducation en Afrique, outre peut-être les travaux réalisés par certains chercheurs d'Afrique du Sud. Ce projet de recherche élaboré conjointement par le ROCARÉ et l'Université de Montréal compte combler ce vide en partie.

La phase II de cette recherche est d'importance capitale pour l'Afrique, c'est une recherche-action, basée sur le travail de Kurt Lewin, fréquemment reconnu comme le père de la recherche-action. Celle-ci se définit comme une forme de recherche participative et collaborative qui vise à améliorer des compréhensions, des pratiques et des programmes éducatifs, et, à impliquer ceux qui sont affectés dans le processus de recherche. En outre, la recherche-action est un type de recherche réflexive et collective, qui est généralement entreprise par des participants aux prises à des situations sociales difficiles pour améliorer la productivité, la rationalité et la justesse de leurs propres pratiques sociales ou éducatives, pour une meilleure compréhension de ces pratiques et des situations dans lesquelles elles sont effectuées. Le groupe de participants peut être des professeurs, des étudiants, des directeurs, des parents et autres membres de la communauté

Les pays participants à ce projet ont fait de la recherche sur les TIC une priorité lors de la session stratégique 2002 du ROCARÉ à Dakar. Des équipes nationales ROCARÉ conduiront la recherche avec l'appui d'une équipe de coordination et un comité pédagogique. Grâce à un partenariat entre le ROCARÉ et l'Université de Montréal au Canada soutenu par le CRDI, le projet bénéficiera d'une combinaison de l'expertise locale et internationale, avec accès aux institutions éducatives nationales et aux professeurs, aux réseaux de recherche, et aux canaux de publication du Sud et du Nord. Le processus et les résultats seront documentés sur un site Web, mais aussi sur un cédérom qui sera diffusé dans les écoles participantes et auprès des décideurs lors des sessions interactives avec les parlementaires. Les résultats seront également diffusés dans des publications scientifiques (revues, etc.) et lors des conférences régionales et internationales.